Skip to content →

Stromae

img_1157

Commençons fort, commençons bien, je me lance dans l’aventure avec l’histoire d’une semaine hors du commun. Rythmée par la rencontre du beau brun aux grandes chaussettes et au nœud pap’, cette 14ième semaine de l’année sortira sans conteste du lot 2014.
 
Mardi 1 avril, ce n’est pas une blague, ma copine, Jody Rose (walkisanillusion.blogspot.com), m’invite à l’accompagner chez Hunting and Collecting pour la collection capsule n°1 de Stromae : Mosaert ! Arrivées sur le lieu, la surprise est de taille. Paul Van Haver, fait honneur à sa collection et pointe le bout de son nez dans le magasin situé au cœur de Bruxelles. C’est l’occasion d’immortaliser le moment et de discuter un peu avec NOTRE star nationale. Il nous branche sur ses ambitions à venir et nous révèle même quelques petits exclus sur ses ambitions futures. Sur place, on aperçoit quelques pointures de la mode en Belgique comme la rédactrice en chef du ELLE, Béatrice Ercolini. Pour la petite histoire, elle nous a laissé croire qu’elle arrêtait ses activités pour s’engager en politique… quelques secondes de réflexion ont été nécessaires pour comprendre la supercherie du 1 Avril. Un plaisir n’arrivant jamais seul, j’ai également eu l’occasion de découvrir plus en profondeur la belle ville de Bruxelles, capitale de notre merveilleux plat pays. Mon polo exclusif d’un jaune éclatant entre les mains et des souvenirs plein la tête, il est temps de repasser la porte dans l’autre sens.
 
Dimanche 6 avril, nous y voilà ! LE concert que j’attendais tant ! Des heures de patience, une file qui n’en finit pas, pas de doute, il va se passer quelque chose de grand ! Les portes s’ouvrent, la folie s’empare de Forest National. Après une première partie plutôt décalée avec Redouane Harjane qui ne restera finalement que 15 minutes sur scène, le public décide de prendre les choses en main et fait monter la température. 
L’écran sur le fond de la scène s’allume, le show commence enfin ! Stromae entre en scène sous les merveilleuses notes du son « Ta fête », les spectateurs ne font plus qu’un, le bruit monte encore en décibels. Les musiques s’enchaînent et il m’impressionne un peu plus à chaque instant, c’est une véritable bête de scène. 
J’ai beau analyser les tenues vestimentaires des personnes présentes sur place, personne ne revêt le même polo que moi. Personne jusqu’à ce que le Maestro fasse son entrée dans son célèbre personnage mi-homme, mi-femme sous les airs de son extraordinaire « Tous les mêmes ». Il arbore  son polo d’un jaune aussi éclatant que le miens. 2h30 plus tard, Stromae fait ses derniers au revoir. Exit les lumières et les décors, il clôture avec des versions acapella de deux de ses succès sous les choeurs de ses musiciens. Le concert (que dis-je?), le spectacle de l’artiste bruxellois restera sans aucun doute parmi les plus grandes performances musicales  et visuelles auxquelles j’ai pu assister.
 
Le rendez-vous est fixé au 16 juillet prochain sur la scène des FrancosFolies de Spa pour revivre une nouvelle fois la prestation du génie qui rend les Belges si fiers !
 
Xoxo DUDES
img_1159
img_1161
img_1152
img_1197
img_1240

Published in Events

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *